Avana, tome 1 : La prophétie du druide -Annie Lavigne

Je remercie l’autrice pour m’avoir fait parvenir son roman en numérique, et  pour sa confiance.

Quand j’ai lu le résumé de ce livre j’ai pensé que tous les ingrédients étaient réunis pour me plaire. Je n’ai pas l’habitude de lire de la Fantasy, ça me fait un peu peur à vrai dire. Je pense que je suis assez étroite d’esprit sur ce sujet, et j’essaie de découvrir peu à peu des romans de fantasy pour agrandir mon univers et ma vision. Avana me semblait être un bon livre pour un de mes premiers essais car j’étais déjà séduite par l’univers. Une héroïne (rousse en plus u_u) dans un monde celtique médiéval, peuplé de créatures fantastiques, de magie et de druides… j’étais déjà charmée. Mais malheureusement ma lecture s’est avérée plus mitigée qu’espéré, et pas à cause de la fantasy finalement :).

Lire la suite

Le Rosier de Julia – Frédéric Doillon

Je tiens à remercier l’auteur Frédéric Doillon pour l’envoi de ce petit livre qui me tentait tellement ! La couverture magnifique et tout douce m’a tout de suite plu et le résumé mystérieux mais prometteur m’a donné envie de découvrir cette histoire.

Je m’attendais à une petite histoire toute mignonne et tout douce et c’est exactement ce que j’ai eu, le fantastique en plus. Le rosier de Julia nous entraîne dans un univers coloré, aux senteurs permanentes aux côtés d’une petite fille tendre et pure. Elle se prend d’amour pour un petit rosier mourant qu’elle réussi à faire revivre grâce à son amour et ses talents particuliers. Suite à cela il se tisse entre eux une relation unique qui marquera Julia pour le reste de sa vie.

Lire la suite

Dernière Terre – Gabriel Feraud

Tout d’abord merci à Babelio et à audible pour m’avoir contactée et proposé ce livre pour leur opération :).

Je ne connaissais pas du tout ce titre avant qu’on me le propose, et je dois avouer que j’ai un peu de mal avec les livres audio. Quand j’avais plus de 35 minutes de route pour aller travailler j’en consommais pas mal, ça occupait assez joyeusement et utilement tout ce temps perdu (T_T). Mais quand je suis à la maison j’ai du mal à me concentrer dessus. Le résumé de Dernière Terre promettait une histoire assez drôle et un peu folle, et les acteurs – doubleurs ont fini de me convaincre. Je ne suis pas une grande fan du cinéma français mais j’ai reconnu quelques noms qui me plaisent bien. Notamment Joëlle Sevilla, qui joue la mère de Genièvre dans Kaamelott (j’avoue j’ai accepté le livre juste pour elle…).

Je dois admettre que j’ai été agréablement surprise. Ce titre a clairement été conçu et écrit pour être un audiobook, ce n’est pas juste une oeuvre lue par quelqu’un, et ça fait toute la différence. Chaque personnage a un doubleur propre, tout est vivant, il n’y a que des dialogues et plein de bruitages et musiques pour accompagner les textes. C’est très immersif. On n’a pas l’impression d’écouter un livre, on vit l’histoire. C’est loin d’être ennuyeux, au contraire c’est vivant et on est vite pris dedans.

Lire la suite

Made in Abyss – Akihito Tsukushi

Aujourd’hui encore nous parlons mangas ! J’avais vu des extraits vidéos de Made in Abyss et j’avais été charmée par l’ambiance et les décors, alors lorsque je suis tombée par hasard sur le tome 1 du manga j’ai craqué, avant même de regarder l’anime finalement.

Made in Abyss c’est l’histoire de Rico, une jeune fille un peu folle qui a de grands rêves. Elle veut marcher sur les pas de sa maman, elle est rebelle et un peu inconsciente, très drôle, avec un grand cœur. Elle vit au bord d’un gros précipice et fait partie des apprentis caverniers, ceux qui partent en exploration dans les profondeurs du cratère. Lors d’une expédition elle rencontreras Legu, un petit bonhomme amnésique tout mignon, naïf mais intelligent, qui va suivre Rico dans ses aventures afin de retrouver des traces de son passé et de son identité.

Je suis vraiment tombée amoureuse du design des personnages. Ils ressemblent un peu à des chibis, ils sont tous ronds, tous mignons et c’est un gros point fort de cette saga : ils sont a-do-rables :3 ! L’univers est très original et très intéressant. On a envie nous aussi de plonger au fond de cette fosse afin de découvrir tous les univers qui s’y cachent, tous les animaux improbables qui peuplent des paysages tous plus différents les uns que les autres, et tous les secrets qui y sont encore cachés.

Lire la suite

Minuscule – Takuto Kashiki

Aujourd’hui on parle manga. Et l’un des mangas les plus mignons du monde, l’un des plus adorables: Minuscule.

Minuscule c’est l’histoire de deux femmes, deux petits bouts de 9 centimètres qui vivent au milieu de la forêt. Elles ont les oreilles pointues, sont toutes mignonnes et un peu dodues et nous embarquent avec elles dans leurs aventures. Hakumei, la rouquine, est déterminée et dynamique, portée sur les travaux manuels, elle est d’ailleurs charpentier, a un énorme appétit et est très drôle. Elle est sûre d’elle et c’est souvent elle qui entraîne Mikochi dans ses expéditions. Mikochi, elle, est plus douce, elle aime prendre soin de ses amis et d’Hakumei, elle coud leurs vêtements, adore cuisiner et a toujours un petit mot gentil pour son entourage. Je ne suis pas sûre de la nature de la relation qui lie Hakumei et Mikochi, certains indices et sous-entendus pourraient nous laisser croire qu’elles sont plus que des amies, et j’adore cette idée. J’aimerai découvrir dans un prochain tome qu’elles sont amoureuses. Ce serait une jolie surprise.

Chaque tome présente quelques histoires de leur vie quotidienne. Ces épisodes nous font rencontrer leurs amis, leurs familles ou leurs collègues, ils nous entraînent dans des paysages magnifiques comme la ville marchande montée en petits cubes. C’est à chaque fois un plaisir de retrouver tout ce petit monde. Les villageois ou voyageurs rencontrés refont parfois surface plusieurs chapitres plus tard, on s’attache à tout le monde et c’est rigolo de voir comment ils ont évolué, ou pas :). C’est une lecture légère, qu’on peut  lire d’une traite, ou au contraire savourer chaque chapitre par petits bouts. Les personnages font penser à des chibis et sont vraiment adorables, les planches de paysages sont très belles, remplies de détails et très réussies. C’est un univers tout doux, et même s’il n’y a pas de grandes scènes d’action on ne s’ennuie jamais avec ces petits personnages.

Lire la suite

Lament Lake – Jo Riley-Black

Je voudrais commencer par remercier l’autrice pour m’avoir proposer son livre en service presse :).

Lament Lake est un roman perturbant, percutant et fort qui nous raconte le quotidien de Maisie, 18 ans, dans un petit village. Cette jeune fille au fort caractère a du se construire une carapace pare-balles car la vie n’a jamais été tendre ou douce avec elle. C’est une femme torturée, écorchée vive et à la dérive que nous rencontrons et allons apprendre à connaître.

A la lecture du résumé je m’attendais à lire l’histoire d’une adolescente en pleine dépression, mais je m’étais imaginé un texte poétique, beau et sensible. Je ne pouvais pas plus me tromper. La plume est crue, pleine de gros mots et de scènes de sexe. Maisie évolue dans un environnement malsain, lugubre, et elle s’est entourée d’adolescents tous plus perdus les uns que les autres. Leur quotidien varie entre alcool, drogues pas si douces que ça, rave party, sexe… Je ne m’attendais vraiment pas à ça et j’ai été déstabilisée. Je ne suis pas sensible à ce genre d’univers. Une bande de jeunes en pleine débauche ce n’est pas ce que je voulais lire, je ne suis vraiment pas fan de cet univers. J’ai trouvé tout ça dérangeant, parfois perturbant, et comme ces scènes sont récurrentes, parfois ennuyeux. Je n’aime pas trop lire ça. Une scène de sexe ou deux par exemple, dans une romance pourquoi pas, mais ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus dans un livre. Mais ce n’est que mon avis. Je suis une dame sensible qui aime la politesse alors ça ne me plaît pas xD, mais si vous avez l’habitude de lire des histoires un peu trash, violentes, ou que ce genre d’univers ne vous gêne pas, vous apprécierez sûrement ce livre. C’est juste une question de goût.

Lire la suite

Promenons-nous dans les Bois – Gwladys Viscardi

Je remercie l’autrice pour m’avoir confier son roman et pour m’avoir fait confiance :).

L’autrice avait précisé à propos de son livre que son « style d’écriture est soutenu et comporte nombre de longues phrases, un peu à contre-courant de ce que l’on peut trouver habituellement dans les romains contemporains. » Effectivement la plume est particulière, comme prévue, mais après une dizaine de pages pour s’habituer le style s’est avéré plus agréable qu’effrayant ou embrassant. Ce style étudié m’a fait penser à certaines œuvres de la littérature classique, et j’ai apprécié ce petit côté traditionnel. La plume et le ton caractéristique employés m’ont plu. J’ai aimé ces moments où l’autrice s’adresse aux lecteurs de façon impromptue. Comme une voix off au théâtre elle attire notre attention sur un événement du récit, d’un point de vue extérieur aux personnages. Ça renforce pour moi cette image de conte, on a l’impression de suivre une histoire de loin, et ces pauses ne nous coupent pas vraiment de l’intrigue, on sait qu’on va retrouver nos personnages très prochainement. J’ai bien aimé.

Lire la suite