Project Viper, tome 2 : Faceless – Ellen Raven Martin

Le voici comme promis, mon avis sur le tome 2 de Project Viper d’Ellen Raven Martin. Encore une fois : merci à l’autrice pour ses livres et sa confiance :D. Avant de commencer allez jeter un œil à l’article où je vous parle du tome 1, qui avait été un coup de cœur pour moi.

J’avais adoré le tome précédent, je m’étais régalée durant ma lecture, et j’avais hâte de me replonger dans cet univers si riche et travaillé d’Ellen, d’en apprendre plus sur les Vipers, sur leurs missions, de les voir en actions et de découvrir un peu plus les autres personnages.

Dans ce tome l’accent est plus mis sur Centurion. Il faisait également partie des personnages principaux du tome 1, mais ici nous le découvrons en tant que Viper, en tant que guerrier, c’est un soldat, un combattant. Nous découvrons également une partie de son passé, qui refait surface et qui essaie de le ramener à sa version précédente. J’aime beaucoup le personnage de Centurion, et j’ai été contente de le retrouver. On en apprend plus sur sa psychologie, sa mentalité et son caractère, et ce tome confirme mon impression: c’est un personnage que j’aime bien. J’avoue avoir eu un peu peur au début, lorsque que Kayla fait sont apparition. J’ai eu peur que l’autrice nous développe une romance un peu cliché, et que ce super univers, sérieux, combatif, plein de machinations et de manipulations, perde de sa superbe. Et bien non ! Heureusement elle nous a évité ça. La relation entre Kayla et Centurion est bien plus complexe que ça, elle n’est pas de tout repos et la fin du roman nous offre un retournement de situation que je n’avais pas vu venir. Si j’avais peur au début, je me suis finalement régalée de cette nouvelle relation.

Shadow fait également partie intégrante de ce deuxième tome. Il est moins présent que dans le premier (ben oui chacun son tour), et lui aussi nous offre une nouvelle facette de sa personnalité: le Viper déchaîné et dévoué corps et âme à Aryan. Je ne m’attendais pas à découvrir autant de nuances dans la personnalité de ce personnage. Dans le tome 1 on le façonne, on le crée, et ici on le découvre, une fois le travail terminé. C’est un personnage sombre, mystérieux, mais très intéressant et intriguant. Il a une personnalité complexe, cohérente et bien travaillée. Ellen le maîtrise parfaitement, et si ce n’est pas forcément le plus agréable et le plus attirant, il est cependant mon personnage préféré pour l’instant, car il est ténébreux, mystérieux et profond.

Cela étant, je dois dire que j’aurais quand même aimé en apprendre plus sur les autres Vipers. Ils sont 7 en tout, et même dans ce second tome ils ne sont pas tous développés. On découvre un peu Néo, j’aime beaucoup cet ado hacker, et un peu les jumelles. J’espère vraiment qu’ils seront plus détaillés dans les prochains tomes, car ils ont tous un gros potentiel. J’espère également que nous reverrons Zeera, qui ne fait qu’une légère apparition dans ce livre. Je pense me procurer le tome 3 assez rapidement, et serait donc vite fixée. Sur la page de l’autrice il me semble d’ailleurs avoir aperçu une information de qualité : Vipers serait une série de six livres. Je suis vraiment ravie de cette nouvelle car l’univers me plaît énormément, j’aime aussi la plume et le style d’Ellen, et je suis contente que cette saga soit assez longue.

L’histoire de ce tome nous plonge un peu plus en profondeur dans les manipulations et les magouilles d’Aryan et de ses associés, des gens aux pouvoirs, et des actions de la rébellion. J’aime la façon dont l’autrice nous présente cette intrigue. Nous vivons cette histoire du point de vue du pouvoir en place. On s’attache à ses soldats et aux gens qui croient à la politique mise en place. Mais de l’autre côté nous avons la Rébellion. Dans les univers que nous connaissons tous, comme Hunger Games, ou Star Wars par exemple, quand on parle de la Rébellion, on parle des « gentils ». Les hommes et les femmes qui se battent contre un pouvoir néfaste et destructeur, voir dictatorial. Ici c’est très flou. Car la Rébellion est présentée du point de vue de leurs opposants, et les enjeux des deux camps sont encore assez brumeux. Encore maintenant je ne sais pas qui sont les « gentils » dans cette histoire. Et j’adore ça ! Ça casse complètement les codes habituels et ça me régale :D. J’espère que les prochains tomes seront aussi bons, et j’ai vraiment hâte de lire la suite.

EN BREF : Ce deuxième tome est vraiment bon. Je suis toujours autant charmée par le style efficace, simple et infaillible d’Ellen. L’univers est vraiment riche, bien travaillé, cohérent, et addictif pour moi. Tout fonctionne, les personnages, les intrigues, les retournements de situation. Encore une fois c’est une réussite, un très bon tome, et heureusement pas le dernier.

Project Viper 2 Fiche Livraddict.

Une réflexion sur “Project Viper, tome 2 : Faceless – Ellen Raven Martin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s