Dresseuses de Monstres – Mujirushi Shimazaki

Les éditions Komikku ont un catalogue très intéressant, et présentent des mangas divers et variés. Certains de mes mangas préférés viennent de chez eux, comme Minuscule, ils nous sortent des trouvailles magnifiques tous les ans, et c’est pour moi une valeur sûre. J’ai acheté Dresseuses de Monstres à l’époque parce que ça avait l’air sympa, et que Komikku ne m’avais jamais déçue.

Dresseuses de Monstres c’est une toute petite saga en deux tomes. Dans un futur, plus ou moins proche, la Terre a vu apparaître à sa surface des Kaijus, qui ont causés pas mal de dégâts. Mais aujourd’hui certaines jeunes filles ont dans leur voix un petit truc qui permet de les calmer, et de vivre en harmonie avec eux.

L’histoire est assez originale, et j’ai aimé la façon dont tout ceci nous est présenté. Mon expérience des Kaijus se limitaient jusqu’ici à Godzilla et Pacific Rim (ou Colossal que je vous conseille car il est très différents des deux précédents). Ici c’est une vision toute douce que nous offre le mangaka. Les Kaijus sont classés dans différentes catégories, selon leur attitude envers les humains, mais tous ceux présentés dans le mangas sont pacifiques et gentils. Dans le tome 2 un Kaiju vient rendre visite à un vieil homme, et l’histoire nous laisse penser que celui-ci à certainement tuer le fils du vieil homme lors de la Guerre. Mais à présent il prend soin du vieil homme et vient lui rendre visite à la fin de sa vie, comme pour payer sa dette, ou faire part de ses remords. Il n’y a que des bons sentiments dans cette saga, et c’est une bouffée d’air frais.

Les illustrations sont très jolies, toute douces, et ne nous présente que des petits animaux mignons, des gentils Kaijus et des jeunes filles. Il n’y a d’ailleurs que des femmes dans cette histoire ^_^. C’est un saga toute calme, pleine de tendresse et d’humour qui nous fait passer un bon moment. Il n’y a que deux tomes, le passé des personnages et certains détails de l’histoire sont donc passés sous silence. L’histoire est courte et survole certaines questions, mais c’est un choix de l’auteur. Il y aurait eu de quoi faire une saga plus longue, mais c’est agréable parfois de commencer un manga qui n’a pas des dizaines de tomes, et de pouvoir le terminer rapidement.

EN BREF : J’ai passé un bon moment à lire ces deux tomes (et à les relire). J’ai aimé la vision positive que nous offre le mangaka sur les Kaijus, les illustrations et l’ambiance calme et douce. Une petite saga à mettre en toutes les mains :).

Dresseuses de monstres 2 Fiche de la saga sur Livraddict.

2 réflexions sur “Dresseuses de Monstres – Mujirushi Shimazaki

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s