Le pâtissier de mes rêves, tome 3 – Takafumi Nanatsuki et Ichigo Takano

Je n’ai pas vraiment l’habitude de lire les différents tomes d’une saga à la suite les uns des autres. Mais avec Le pâtissier de mes rêves je n’ai pas pu m’en empêcher. C’est une saga toute mignonne, qui se dévore toute seule, comme un bon cookie, et c’est exactement ce qu’il me fallait en ce moment. L’été a été long, caniculaire et pénible, et avec l’arrivée de septembre j’avais besoin de me détendre, j’avais besoin de lectures feel-good et doudous, et c’est ce que j’ai trouvé avec cette saga. Alors encore une fois un énorme merci aux éditions Akata, pour leur catalogue riche et varié, pour leurs livres, et pour leur confiance. Merci à vous :D.

Si dans le tome 2 j’étais un peu restée sur ma faim (faim, gâteaux… tu saisis ? 8D), parce que la relation entre Miu et Hayato n’avait pas avancée, j’ai été pleinement satisfaite par la tournure de ce troisième tome. Comme le promettait le résumé, l’histoire entre nos deux adolescents est remise au premier plan, pour notre plus grand bonheur. Miu, Hayato et leur camarades de classes partent en voyage à Okinawa, et à cette occasion ils vont faire la rencontre de Ren. Hayato va pour la première fois rencontrer un rival. En effet Ren et lui vont devoir s’affronter prochainement dans un concours de pâtisserie. Mais Ren sera-t-il son rival uniquement dans ce domaine ? Cet événement fait vraiment bouger les choses. La relation avance et des sentiments sont dévoilés. Cela nous réserve des scènes toutes mignonnes, parfois rigolotes, et j’ai adoré. Avec elles on retombe dans les codes de la romance shôjo, et pour moi c’était un régal, comme ré-enfiler pour la première fois ton pyjama fourré préféré au début de l’hiver (oui j’en ai vraiment marre de cet été u_u°). L’histoire avance donc bien, il se passe plein de choses, et cerise sur le gâteau (oui je suis en forme aujourd’hui !): ce n’est absolument pas le dernier tome ! Je ne sais pas pourquoi je m’étais mis en tête que c’était une trilogie, mais pas du tout. Il y a actuellement quatre tomes sortis au Japon, et la série n’est pas terminée. Je suis ravie ! Cette saga est adorable, je passe toujours un bon moment à la lecture, et je suis contente d’apprendre que la fin n’est pas encore pour tout de suite.

Ce tome est placé sous le signe de la bonne humeur. Le livre commence par des envolées lyriques de Miu sur les desserts, et ça m’a beaucoup fait rire. C’est un classique de la saga, et à chaque fois qu’elle goûte une nouveauté je me tiens prête à lire un nouveau monologue enthousiaste. C’est vraiment touchant, drôle, et ça donne le ton du tome. Tout comme la famille de Miu. A chaque tome nous apprenons à la connaître un peu mieux. Sa famille est toujours en arrière-plan, mais les scènes où elle apparaît sont toujours drôles et attendrissantes. Encore une fois l’attitude de sa mère et de ses sœurs face à Hayato m’a fait rire. Elles sont décomplexées, complètement folles et n’ont aucune limite. C’est vraiment chouette à lire et contribue à l’ambiance bon enfant de la saga.

Dans les tomes précédents il y avait une enquête ou une petite énigme que Miu et Hayato devaient résoudre. Ces énigmes étaient apparues suite à un harcèlement scolaire et à un décès, des choses assez négatives. Ici il y en a une aussi, mais comme tout le reste du tome, elle abouti à quelque chose de positif. On y parle d’une vieille amitié, d’une grotte, d’un trésor, et finalement de retrouvailles. C’est une note positive qui renforce cette ambiance douce et joyeuse de ce tome 3, et qui en fait sûrement mon tome préféré jusqu’à présent.

Quand je lis des livres japonais, j’aime y trouver des informations sur le Japon que j’ignore encore. J’aime ce pays et j’aime découvrir sa culture, ses spécificités… C’est un pays riche, très intéressant, et j’aime vraiment en apprendre plus sur lui au travers de mes lectures. J’ai vraiment été servie dans ce tome. J’en ai appris plus sur Okinawa et sa région. A chaque page je faisais une pose dans ma lecture pour faire des recherches. J’avais envie de visualiser clairement les paysages, les plages de nakijin, l’aquarium Churaumi (qui même si je suis contre doit se révéler extrêmement impressionnant), l’île Kori etc. J’ai été servie, ravie, et après ma lecture j’ai encore plus envie de découvrir ce pays merveilleux, qui me réserve encore beaucoup de surprises. J’en ai aussi appris plus sur les desserts et leurs origines. Encore un fois le travail de recherche est impressionnant et j’ai découvert un dessert que je ne connaissais pas. Une lecture agréable et instructive donc, c’est parfait :D.

EN BREF : Ce troisième tome remet la relation entre Miu et Hayato au premier plan, pour notre plus grand plaisir. L’histoire avance bien et m’a donné envie de lire le prochain tome. Cet opus est placé sous le signe de la bonne humeur. L’ambiance est joyeuse, douce, gaie et sucrée. Pâtisseries, voyage scolaire, compétition culinaire et culture française se mêlent dans ce tome très réussi. Une saga feel-good dont je ne me lasse pas.

Le pâtissier de mes rêves tome 3 Fiche Livraddict.

Une réflexion sur “Le pâtissier de mes rêves, tome 3 – Takafumi Nanatsuki et Ichigo Takano

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s