Galénor, tome 1 : Le livre des portes – Audrey Verreault

Avant de commencer je tiens à remercier chaleureusement l’autrice pour l’envoi de son roman et pour sa confiance. J’ai intégré ma lecture au Pumpkin Autumn Challenge, pour le menu Automne Enchanteur : Prenez gardes aux souliers pointus. On y parle de sorciers et sorcières, de femme forte et puissante, ça collait parfaitement.

J’ai toujours un peu peur à chaque fois que je débute un roman fantasy. Souvent je fais de jolies découvertes, mais j’ai toujours peur que l’univers soit trop riche, avec trop de noms inconnus à mémoriser, des races nouvelles et des mondes imaginés à foison. Je me dit que je vais être perdue, que je vais me mélanger les pinceaux. Dans Galénor l’univers est vraiment riche et développé. L’autrice a du passer un certain temps à le bâtir. Il y a une histoire ancienne, un passé, une mythologie qui lui est propre. Mais tout nous est amené au fur et à mesure et lorsqu’on en a besoin. Tout est clair, ce n’est pas brouillon ou indigeste, et j’ai vraiment apprécié. En fait je suis rentrée immédiatement dans cet univers. Dès les premières pages Audrey arrive à nous donner suffisamment de données pour éveiller notre curiosité et nous pousser à tourner les pages. Elle nous parle de magie, d’un ennemi ancien, de phœnix et autre créatures merveilleuses, comme les bayards, et de différents mythes, comme les muses et les vampires.  Mon intérêt était bien présent, et il ne s’est pas éteint au cours de ma lecture.

L’univers de Galénor est très original. Audrey a eu beaucoup de bonnes idées, qui m’ont beaucoup plu, et qui m’ont fait voyager. J’ai aimé les paysages qui sont décrits, avec la forêt d’arbres magiques, ou celle des arbres flûtes. J’ai aimé la diversité des personnages, que ce soit dans leurs origines, leurs races ou leurs pouvoirs. Le pouvoir de JudyAnn est vraiment intéressant et original. Les animaux et créatures sont différentes, merveilleuses et magnifiques. J’ai été charmée par cet univers. Il y a des personnages que j’ai également beaucoup aimé, comme Vincent (au début ^^), JudyAnn, ou Mérindol qui se tient sur le haut du podium. Malheureusement les autres personnages sont plus en retrait, comme Daphnée, Kyle ou même Calchas. Je les ai trouvés prometteurs, et j’espère qu’ils seront un peu plus développés par la suite.

L’intrigue principale est également réussie. Je ne me suis jamais ennuyée durant ma lecture, et j’y ai vu pas mal de bonnes idées. Il y a des éléments que j’ai vu venir, d’autres non. Les indices sont laissés par-ci par-là dans le récit et nous font nous questionner constamment. Quand nous apprenons que les polymorphes existent je me suis mise à suspecter tout le monde, Nathaniel mais aussi Vincent, ou Daphnée. Personne dans Galénor n’est vraiment ce qu’il semble être, et les illusions ont une place de choix dans le récit. Quelles sont vraiment les intentions de Vincent ? Calchas joue-t-il un double jeu ? Jusqu’où s’étend l’influence de Kendrick ? J’ai même osé soupçonner Merindol à un moment donné, alors que c’est mon personnage préféré :O! L’histoire est plutôt bien construite, et personnellement je me suis laissée bercer jusqu’au bout. Le seul point négatif pour moi est la romance de JudyAnn. Si elle avait bien commencé (ben oui, comment résister à ces jolies fossettes ?!), sa conclusion m’a un peu agacée. Attention spoiler (surligner pour lire) : Sans cesse c’est une alternance de oui/non entre les deux. Je te trahis, je reviens, je te trahis encore, puis je t’aide. JudyAnn pardonne tout, et très facilement… J’ai trouvé ça un peu énervant à force, et j’aurais aimé une autre fin. Peut-être qu’ils rompent un moment, ou qu’elle ne pardonne pas, je sais pas. Là c’est un peu trop… facile. J’aurais aussi aimé un peu plus d’émotion lors de la scène de Viviane. Elle fait un gros sacrifice, une très bonne action, et un des héros souffre de cette action. J’aurais aimé ressentir de l’émotion, qu’on prenne un peu plus de temps pour cette scène. Mais ça c’est mon côté sensible, je voulais pleurer xD.

Ce qui m’a sauté aux yeux lors de ma lecture, ce sont les points communs que j’ai trouvé avec une saga jeunesse qui a bercé mon enfance et mon adolescence: Harry Potter. Je ne parle pas de plagiat ni rien de ce genre. J’ai juste trouvé des points communs, des éléments qui ont fait échos à l’oeuvre de J.K. Rowling, et je dois dire que ça m’a plu. Galénor pourrait être une saga dans la lignée de Harry Potter ou Nevermoor, mais pour un public un peu plus âgé. Magie, aventure, amitié, combats magiques et une pointe de romance… ce sont des ingrédients qui fonctionnent. Attention à partir de cette phrase, je spoile. Si vous ne voulez pas vous gâcher la surprise, passez au paragraphe suivant ^^. JudyAnn apprend qu’elle est une gemini, une sorcière particulière, et entre dans une école de magie, alors qu’elle n’y connaît franchement rien. Elle a des cours de potions avec un professeur qu’elle n’aime pas, et qu’elle suspectera ensuite, puisque ce dernier est un ancien mage noir, ancien partisan du grand méchant sorcier. Elle apprend à lancer des sorts en latin. Ses parents sous tous les deux morts. Il y a un sorcier ennemi qui communique avec elle comme par télépathie, et qu’elle voit en temps réel dans ses rêves. Elle enfreint constamment les règlements, et il y a un même un papier ensorcelé qui ne veut pas révéler son contenu et se moque de ceux qui veulent le lire ^^.

Ces petits clins d’œil sont assez chouettes. J’ai aimé les retrouver. C’est vraiment cool parce que lors de ma lecture je me suis retrouvée en enfance, quand je m’isolais un ou deux jours pour dévorer le nouveau tome sorti. Je ne dis pas que j’ai ressenti la même chose, ou la même excitation, mais plutôt que le roman m’a plongée dans une nostalgie toute chaude et réconfortante, et que c’était agréable :).

EN BREF : Galénor a été une jolie découverte. J’ai adoré l’univers décrit par Audrey, j’ai aimé ses idées, ses personnages, son suspens, et j’ai envie de lire le tome suivant. Certains points m’ont fait penser à la saga jeunesse fantastique la plus connue au monde, et j’ai apprécié ces clins d’œil. Seule la romance m’a un peu agacée sur la fin, et m’a fait passer à côté d’un coup de cœur. Un roman très original et prometteur.

couv68298544 Fiche Livraddict.

Une réflexion sur “Galénor, tome 1 : Le livre des portes – Audrey Verreault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s