Lily 2.0, tome 2 : Solstice d’Eté – Emilie Colline

Je tiens à remercier les éditions Caouanne pour leur confiance renouvelée et pour m’avoir confié le tome 2 de la saga Lily 2.0. Si vous l’avez manqué, mon avis sur le tome 1 se trouve juste là.

Lily 2.0 c’est une saga jeunesse d’un genre très différent de ce que l’on peut lire habituellement. Les histoires sont placées sous le signe de la bienveillance, de la tolérance et de l’ouverture d’esprit. On évoque des sujets importants, différents, et on parle d’ésotérisme et de thérapies alternatives avec douceur et joie. Je trouve ça très bien, pour les jeunes et les moins jeunes, c’est toujours intéressant à lire et on apprend plein de choses :).

J’avais aimé le côté interactif du premier roman, et j’ai été contente de le retrouver ici. C’est un élément qui peut paraître seulement sympathique pour un public adulte, mais qui peut faire toute la différence auprès d’un public jeune, notamment chez les lecteurs qui ont du mal à lire. Ça rend le livre vivant, attrayant, et ça donne envie de le parcourir. Il y a un plan de la ville de Florence, des musiques à aller écouter, la météo et les phases de la lune, le mood du jour de Lily etc. C’est amusant, c’est une bonne idée, et je suis sûre que ça doit plaire. J’aurais adoré avoir un livre comme celui-ci quand j’étais plus jeune, qui me permette de m’immerger complètement dans l’univers et dans l’histoire.

Ce tome se déroule à Florence. C’est donc mon livre, ah ah ! (Florence, Florence, tu vois ? 8D Bon ça va je sors…) L’autrice a l’air de connaître la ville et son histoire comme sa poche. Nous avons beaucoup d’informations sur cette jolie ville italienne, et l’immersion est totale, même si comme moi vous ne vous y êtes jamais rendus. C’est tellement bien décrit qu’on a l’impression d’y être. L’évasion est complète. Et encore une fois, pour le public jeunesse visé, c’est très bien, puisqu’en lisant, on apprend ^^! Moi-même j’ai appris des choses très intéressantes sur Florence. Les informations données ne sont pas ennuyeuses, et au début elles sont entrecoupées de petites phrases et réflexions rigolotes de Lily, ce qui nous permet de rester dans le récit. Le dosage est juste et équilibré, et permet de ne pas perdre les jeunes lecteurs en route. J’ai également appris des choses sur Dante, les palindromes, l’architecture et l’histoire de Florence. Moi qui m’endors immédiatement lorsqu’on me parle d’Histoire, j’y ai trouvé de l’intérêt. Les données et les anecdotes sont choisies avec soin, et sont intéressantes, car si elles ont toutes un lien avec l’Italie, elles viennent de sujets et thèmes divers et variés. Ainsi on apprend aussi bien des choses sur les glaces (si célèbre en Italie !) et la nourriture italienne en général, que sur l’art et la peinture, les Médicis, Roméo et Juliette, ou les mythologies. Malgré tout je dois avouer que j’ai trouvé tout ça un peu indigeste à force. C’est intéressant à lire, mais j’ai trouvé ça très long. Et je pense que certains enfants risquent d’abandonner. Je sais que j’ai personnellement sauté certains passages et paragraphes après la première centaine de pages. J’ai parfois eu l’impression de lire un livre sur Florence, avec une histoire d’adolescents au milieu, alors que l’intrigue de Lily aurait du être au premier plan. Pour moi l’histoire commence trop tard dans le roman, et c’est ce qui me fait préférer le tome précédent. Ici il y a trop de Florence finalement (:o je n’aurais jamais cru dire ça xD). Cependant ce point est pour moi le seul défaut. A part ces longueurs, Solstice d’été est un chouette roman, que j’ai aimé lire.

Dans ce tome-ci on apprend plus sur les auras. A quoi elles correspondent, leurs couleurs et comment les distinguer… Je me suis beaucoup amusée à faire les exercices de Lily moi aussi, pour apercevoir les auras de ma famille. Mon mari s’est moqué de moi. Je ne vous dirai cependant pas si j’ai réussi ;). L’autrice aborde également les traumatismes de l’aura, les koshas, et les nœuds dans les énergies, moi ça me parle. Et j’étais contente que la maman de Lily nous dise comment nettoyer nos « éponges énergétiques » ^^. On en apprend aussi davantage sur l’astrologie et sur les signes du zodiaque, et alors là je préfère vous prévenir, je démarre mon quart d’heure de folie, parce qu’il s’est passé quelque chose de fou durant ma lecture. J’ai appris qu’il y avait un treizième signe. Comme le chat en Chine qui est mal aimé et a été oublié des versions officielles, il existe chez nous un treizième signe. Mais comment c’est possible ?! Comment se peut-il que je découvre ça à 27 ans dans un roman jeunesse ? Mais pourquoi cette information n’as pas fuité avant ? Je suis choquée. J’ai commencé à me dire que peut-être je n’étais pas sagittaire du coup. Le choc t’imagines ! On m’a toujours dit « Sagittaire Florence ? Ça m’étonne pas, elle a tout à fait le caractère blabla… » Imagine si je n’en suis pas une. Ben je te le donne en mille… Je fais carrément partie de ce signe inconnu ! En réalité je suis Serpentaire. Oh my god ! Je vous jure que j’ai été choquée. J’ai pris la tête à mon mari pendant au moins heure avec ça ! C’est fou ! C’est un truc de dingue ! Je suis cho-quée. Ça m’a beaucoup perturbée comme vous le voyez. En plus ça correspond bien à mon caractère… J’en suis toute retournée xD (et Margaux qui ose me dire « Ben oui, Serpentaire je connais u_u! » Vilaine ! Pourquoi tu m’as jamais rien dit :O). Enfin bref !

Après toutes ces folles révélations, on parle aussi et bien sûr du solstice d’été. Mais l’approche est originale, puisque l’autrice nous dévoile certaines mythologies qui y sont liées. Emilie fait toujours preuve d’une grande ouverture esprit, et d’une grande culture, et nous fait découvrir des notions venues des quatre coins du monde. Autant que faire ce peut elle compare les notions évoquées aux autres cultures, et fait les parallèles. Ainsi nous apprenons que le chi chinois est le ki japonais, et qu’ils correspondent eux-mêmes au prana indien etc. C’est une jolie preuve de tolérance, qui doit demander pas mal de travail de recherche, et qui offre une vision globale et bienveillante. Je vous l’ai dit la bienveillance est omniprésente dans cette saga, et ça fait du bien. Même quand Lily parle de Nathan, son camarade de classe qu’elle n’apprécie pas vraiment, elle n’emploie aucun mot négatif. Elle dit que ce n’est pas son genre, mais je ne le critique jamais. Et c’est très bien. Ce genre de messages et d’exemples pour les jeunes est indispensable. Il y a même de la bienveillance et de la gentillesse dans le discours de la maman de Lily sur les fantômes. Si nous avons peur des fantômes il vont en rajouter, alors envoyons-leur de l’amitié et du courage, et ça ira mieux. Ce n’est pas adorable comme intention ? Moi je suis charmée. Lily 2.0 est vraiment une saga feel-good, pleine de bons sentiments et de douceur, et ça fait du bien !

L’intrigue principale de ce tome m’a beaucoup plu. On apprend de nouvelles choses, sur les auras comme je l’ai dit, mais aussi sur les fantômes et les énergies, et en même temps certains passages font directement écho au tome précédent. La continuité est assurée tout en douceur. L’autrice en profite pour éparpiller des fiches informatives, sur l’améthyste, la menthe, ou l’huile essentielle de Tea Tree, des fiches recettes, de dentifrice, de arancini ou de glace sans sorbetière (pour prolonger l’aventure italienne après avoir terminé le roman ^^), des fiches coiffures etc. Ces éléments sont très sympas et rendent le livre vraiment attirant, permettant de laisser une trace chez les jeunes lecteurs. Lily est toujours aussi attachante et pleine d’humour. Elle m’a fait rire avec son remix de Dalida en « laissez-moi passer ». Vous l’aurez compris Solstice d’été est pour moi un bon roman, même si l’histoire sur Florence m’a un peu ennuyée à la longue. L’intrigue du fantôme est très intéressante, et aurait selon moi mérité de commencer un peu plus tôt dans le roman. J’espère aussi que dans les tomes suivants nous verrons un peu plus les personnages secondaires, comme dans le tome 1, car je les ai trouvés un peu absents ici. Le seul point vraiment négatif viendra de l’attitude des jumelles, attention spoiler (surligner pour lire) : qui échangeront leurs places pour se partager un petit-ami. !! Ça, j’avoue, je ne suis pas très chaude pour le trouver dans un livre pour enfants :/.

EN BREF : Un tome très sympathique, qui nous apprendra énormément de choses sur Florence. L’intrigue principale est très intéressante, mais arrive un peu trop tardivement. Lily est drôle et nous embarque avec elle dans son voyage, toujours avec beaucoup de bienveillance. Humour, plantes, arts, fantômes et premiers amours, un roman jeunesse original et réussi.

Lily 2.0 Solstice d’été sera disponible demain en librairie, alors foncez :D!

Lily 2.0, tome 2 Solstice d'été Fiche Livraddict.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s