La Loterie du Ciel – Aurélie Moulin

C’est La loterie du ciel qui aura été ma dernière lecture de 2019. Je remercie l’autrice Aurélie Moulin pour sa confiance et pour avoir accepté de me confier son livre. Le titre et le thème sont très originaux, ils m’ont attirés immédiatement, et j’avais envie de découvrir cette belle idée. Dans un futur assez lointain les humains ont une fois par an la chance de participer à la loterie du ciel, qui leur offre 24 heures supplémentaires avec un proche décédé, réincarné pour l’occasion. Qui n’a jamais rêvé d’avoir cette opportunité ? Passer une journée supplémentaire avec un parent, un ami, un amant. Revoir un sourire, entendre un rire, une blague, prendre la personne aimée dans ses bras, ou lui pincer la joue… Oui j’y ai pensé moi aussi, pour la même personne qui a poussé l’autrice à écrire son livre d’ailleurs. Pour un père parti, trop tôt, quelques jours après celui de l’autrice. Décidément je me sens connectée avec ce roman. Quoi ? En plus ça se déroule en partie au Japon ? C’est parti !

L’idée de la loterie du ciel est vraiment excellente. C’est une notion universelle qui parlera à tout le monde, c’est une très bonne trouvaille. J’avais envie de lire un livre à ce sujet. Mais finalement cette loterie n’a qu’une place minime dans l’histoire. C’est plus un prétexte à une histoire qu’une histoire qui tourne réellement autour de cette idée. C’est dommage. L’intrigue principale est plutôt une romance, celle de Simon et tous les obstacles qu’il va devoir affronter pour son amour. Je ne m’attendais pas du tout à ça, donc j’ai été un peu déçue, je suis très difficile concernant les romances, je suis très critique, et là plusieurs points m’ont dérangée.

D’abord j’ai trouvé que la romance était vraiment naïve, et facile. Dès que le personnage  de Maeva apparaît on sait ce qui va se passer entre eux. Et Simon tombe amoureux d’elle tellement vite ! Je n’ai pas trouvé ça très crédible, j’aurais aimé qu’ils prennent plus de temps pour se découvrir, que je crois à leurs sentiments naissants, qu’on les voit se développer… Et puis j’ai trouvé qu’une fois en couple leur relation devient pire que bancale. Ils s’aiment hyper vite et après ils sont incapables de se parler correctement. Ils rompent et se disputent pour des raisons hallucinantes. Simon se fait constamment avoir par Megan et il n’a aucune volonté. Confiance, amour, respect, il ne sait finalement pas ce que c’est. Il n’est même plus naïf à ce niveau-là, juste stupide. C’est un horrible personnage, que je n’ai pas du tout aimé et que j’ai eu envie de secouer très fort un nombre incalculable de fois. Et Maeva pareil. Communiquer entre eux ça ne leur vient pas à l’esprit ? Au lieu de croire les autres et de se faire des idées ? La confiance dans un couple c’est un notion qui ne leur parle apparemment pas. Et du coup leur romance ne m’a pas séduite. Pas du tout même. Je vois bien où l’autrice voulait nous emmener, et à quoi ont servi tous ces éléments que je n’ai pas aimé. Je ne dis pas que ce n’étaient pas de bonnes idées, mais elles sont traitées de manière assez maladroite. Même la fin de leur amour. Je trouve qu’il y a de beaucoup de questions en suspens, et j’ai des doutes sur la conclusion de leur histoire. Comment ça va se passer lorsqu’ils seront au paradis ? Quand Maeva mourra, elle pourra être avec Simon si c’est l’homme de sa vie ? Alors que la femme de sa vie à lui c’était Jessica ? Il y en a une qui va rester sur la touche non ? La polygamie c’est autorisé au paradis ? Là encore les idées ne sont pas mauvaises, mais elles ne sont peut-être pas assez abouties pour moi. J’aurais aimé que l’autrice y réfléchisse un peu plus, et nous offre des réponses auxquelles on peut croire.

Bon ceci dit l’intrigue m’a quand même pas mal plu. Il se passe beaucoup de choses, il y a plein de rebondissements, on voyage, c’est une histoire riche. Il y a des éléments que j’avais vu venir, mais je dois dire que j’ai été agréablement surprise par contre par l’annonce sur l’état de santé de Jessica. Je ne l’avais pas vu venir, je n’y avais même pas pensé, et c’était chouette. Et dur. C’est un excellent retournement de situation qui a su m’étonner.

J’ai aussi aimé les avancées technologiques imaginées par Aurélie. L’histoire se déroule huit siècles dans le futur, le quotidien des Hommes est donc un peu différent du nôtre. Et Aurélie regorge d’idées intelligentes et inventives pour faciliter nos futures vies ^^. Ou pour limiter encore plus notre intimité. Les headphones et leur système de publicités m’ont vraiment fait peur, mais c’est hyper cohérent et ça risque bien d’arriver dans le futur en truc pareil :O ! Mais j’ai trouvé que ces technologies étaient parfois jetées un peu au hasard dans le roman, sans trop de justification réelle. On a l’impression que l’autrice a eu plein d’idées justement et qu’elle voulait les partager coûte que coûte, à un rythme quelque fois très soutenu. C’est parfois un peu maladroit, mais les idées sont tellement originales que ça compense 🙂 Ce n’est pas un gros défaut.

Je sais que j’ai l’air d’être dure dans cette chronique, et que je soulève pas mal de points que je n’ai pas aimés, mais La Loterie du Ciel reste cependant une bonne lecture pour moi. Les idées sont vraiment bonnes, et je vois qu’il y a du gros potentiel. C’est un premier roman, ça se ressent, mais j’aime bien ce que fait Aurélie, et je souhaite l’aider à avancer. Le début du livre est assez maladroit, tout va vite, les technologies sont listées comme dans un catalogue, mais plus l’histoire avance plus l’autrice s’affirme, elle trouve son style et s’améliore grandement. Je trouve que l’évolution se voit nettement dans sa plume, et c’est très bien. C’est en pratiquant qu’on évolue, et je souhaite vraiment qu’Aurélie continue d’écrire, je pense qu’elle nous réserve de jolies surprises. Je suis critique mais je garde de ma lecture une très belle sensation, et un joli souvenir, et il y a plein de choses que j’ai aimé. A la fin du roman, pendant le discours de Simon quand il rentre du Japon, j’ai ressenti beaucoup d’émotions. C’est un joli discours, il y a de très jolis mots et de beaux passages. C’était super. Et si je n’ai pas aimé Simon plus que ça, il y a un personnage que j’ai par contre adoré, qui est bien travaillé, crédible et hyper intéressant: il s’agit de Megan. C’est un personnage vraiment original, qu’on ne trouve pas dans tous les romans, et c’est un vrai coup de cœur pour moi. Elle a une vraie personnalité, des reliefs, des défauts bien marqués, elle est cohérente et crédible. C’est du beau travail. Elle donne une vraie touche au roman, lui apporte de la profondeur et de l’originalité… une réussite. Vraiment je l’adore. Je voudrais lire un livre entier sur elle et ses histoires ^^.  Elle a une imagination débordante, elle est ingénieuse, intelligente, manipulatrice… Ce n’est pas une femme bien mais j’ai aimé suivre son avancée et son évolution, et j’ai eu plus de sympathie pour elle que pour les autres finalement ^^’.

EN BREF : La loterie du ciel est un premier roman, il y a des maladresses d’écritures et certaines choses vont très vite. Cependant on voit une réelle évolution de l’autrice dans l’histoire, et il y a un paquet de bonnes idées à exploiter. J’ai ressenti de l’émotion, j’ai été surprise, et Megan est un personnage absolument génial. Je pense qu’Aurélie a beaucoup de potentiel, et qu’il faut la suivre de près.

La loterie du Ciel.jpg Fiche Livraddict.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s