Projet Phoenix : Phase 1 – Yacine Sai

Avant de commencer je tiens encore une fois à remercier Yacine pour sa confiance et son roman, ainsi que sa gentillesse et sa compréhension pendant cette période troublée que nous venons de vivre.

Le résumé et le topo que m’a fait Yacine sur son livre m’ont très vite convaincue de me plonger dedans. Un univers post-apo, des créatures sorties des enfers et des mystères, dans un ton YA, j’étais très emballée !

Je pense que c’est le premier roman de cet auteur, et ça se sent un peu dans le style. C’est plutôt fluide à lire, mais je l’ai trouvé parfois un peu scolaire, et je pense que le texte mériterait d’être un peu mieux organisé. C’est normal pour un début, ça n’empêche pas la lecture, mais je dois le relever. Ça s’améliora avec les tomes suivants j’en suis sûre.

J’ai été assez charmée par la première partie du roman. On suit Liam qui sort d’une amnésie et on découvre ce nouveau monde avec lui. C’est super, on découvre l’horreur de ces créatures, de leurs physiques hideux à leurs actions barbares, à travers le regard de Liam, et c’est très bien fait. J’ai adoré cet univers, c’est sombre, un peu glauque, tout en restant jeunesse donc pas trop gore, c’était parfait. Les personnages se mettent en place petit à petit, on apprend à les connaître, à connaître leurs passés etc., c’est intéressant. C’est un premier tome, il pose donc toutes les bases de l’univers, mais il propose aussi un intrigue qui lui est propre, et ça c’est extrêmement important à mes yeux. C’est donc un bon point, et la première partie du roman était vraiment bonne, je l’ai beaucoup appréciée.

Ce n’est malheureusement pas le cas pour la seconde partie. Déjà parce que le ton change soudainement, sans que je ne comprenne vraiment pourquoi. La première partie est dans une ambiance sombre mais l’écriture et les scènes restent ados/YA, pas trop de gore, ça reste supportable et lisible sans soucis. Mais ensuite on passe à des scènes beaucoup plus violentes, comme ça sans transition, et je comprend pas pourquoi ce changement de bord. On a une scène de sexe qui arrive comme un cheveu sur la soupe, n’apporte rien et repart comme elle arrivée, une tentative de viol (c’est du YA normalement…), qui n’apporte pas grand-chose non plus, on sait déjà que ce sont des monstres, et ils n’ont jamais agi comme ça, ça sort d’où d’un coup ? Le livre est plutôt soft et à 65-70% du roman, ça part en vrille et y a un enchaînement de scènes bizarres, de sexe, de violence envers des animaux, de mises à mort, de torture… Les scènes sont dérangeantes à lire, à plusieurs niveaux selon les actes, et le début du roman était tellement calme que là c’est plus choquant et perturbant qu’efficace. Un peu d’horreur pour du YA oui, mais pas autant et d’un coup. En fait il faut choisir ce qu’on veut écrire… Et là je vais passer en mode paradoxe : Ce livre est pas mal, mais soit on reste dans du soft, et on le destine à des jeunes adultes, et je le lis avec joie, je l’apprécie. Soit on passe à la vitesse supérieure, avec du viol, des meurtres, de la torture et des écorchés vifs à tire-larigot, on met le paquet, ça fait un livre qui déboîte sa mémé, avec un univers sombre à souhait et dégueulasse, qui plaira à des tas d’adultes… Mais que je ne lirais jamais xD. En fait les idées sont super bonnes, et je pense qu’il faudrait que l’auteur les poussent plus loin, qu’il en fasse un univers vraiment sombre, qui plairait à un public adulte (mon mari adorerait par exemple). Je suis trop sensible pour lire ça, mais je pense que c’est la bonne décision. Pousser plus loin les idées, les tordre et les détendre pour aller en chercher l’essence même, et écrire un livre bien noir, à réserver à un public averti. Parce que là le mélange hésitant des deux donne un résultat étrange et incompréhensible qui m’a laissée perplexe.

Ensuite j’ai été très déçue de découvrir la nature des minotaures, j’étais partie dans une direction complètement différente, et je n’ai pas aimé la décision de l’auteur, mais ça reste une question de goûts… Sinon le second point qui m’a vraiment chagrinée dans la seconde partie, ce sont les… bêtises disons, des personnages, leurs maladresses, leurs manqués, qui ne sont pas crédibles mais qui sont cependant bien pratiques pour faire avancer l’histoire. Les personnages ont des actions et réactions (ou n’en ont pas parfois, justement !) qui sont très surprenantes, et peu crédibles. Pour ceux que ça intéressent, je vais développer juste après, il faudra surligner pour lire, car ce sont des spoilers : Ils avaient deux minotaures à disposition, qu’ils ont autopsiés et étudiés dans tous les sens… mais ils n’ont pas ouvert leurs têtes ? Sérieusement ? C’est pas crédible. C’est le premier truc qu’on aurait tous regardé. Comment l’Homme laisse place à la bête, où, par quel moyen ? Quels muscles se sont développés pour souvenir cette énorme tête ? Avec deux créatures sous la main je ne peux pas croire qu’ils n’aient jamais regardé ça. Et comment ça se fait que Liam et sa copine récupère la tête comme preuve quand son taureau est tué ? Et pourquoi ils vont explorer un monde sans foi ni loi comme ça, avec la tête en bagage en plus ? Il faut des preuves, ils ont une vidéo c’est parfait. C’est d’ailleurs leur plan B. Et comment Liam peut-il laisser sa copine l’accompagner ? Un endroit sans loi ? Si elle se fait prendre il va lui arriver des trucs horribles, s’il l’aime jamais il ne la laisserai venir. Et Liam, il est censé être super intelligent, il a intégré une école d’élite, mais il ne prend aucune précaution pour protéger sa maison ou prévenir ses amis quand il apprend qu’il a un jumeau diabolique ? Connor qui se sacrifie parce que « personne ne le pleurera », alors qu’on lui a dit juste avant que son fils était encore vie. Non ! C’est sa quête de base, on en parle tout le livre ce n’est pas crédible non plus… Ce sont autant d’éléments que j’ai trouvé bien pratiques pour faire avancer l’histoire, mais auxquels je n’ai pas crus, et qui m’ont déçue.

Si je peux me permettre un dernier conseil, il faudrait développer Serge à fond ! C’est un personnage très riche et complètement fou qui est capable de vriller très vite. Cela peut être intéressant de voir ce qu’il se passe dans sa tête, parce qu’il ressent de l’amour quand même, mais il est capable aussi d’agir de manière très cruelle. C’est un point qui pourrait apporter de la profondeur, et que j’aimerais lire.

Pour terminer je voudrais dire que si je n’ai pas vraiment aimé ce roman, et bien je suis la seule et unique dans ce cas. Si ce roman vous intéresse je vous encourage vivement à vous rendre sur Livraddict, Babelio ou amazon pour lire les autres avis. Ils sont tous extrêmement positifs et enthousiastes, et si vous voulez vous faire un avis complet et objectif, allez les lire. Je suis assez dure, mais je ne pense pas que ce soit un mauvais livre, loin de là. Il n’est juste pas le livre qu’il me fallait, et je n’étais pas la bonne lectrice pour lui. Les autres avis sont unanimes, je pense que je suis passée à côté de quelque chose d’important, donc ne vous arrêtez pas à ma chronique et laissez-lui sa chance.

EN BREF : Un roman en demi-teinte, qui commence par un univers YA riche, développé et intéressant, et qui se termine par un niveau plus adulte aux scènes plus dérangeantes, et qui n’a pas su trouver sa place chez moi. Le mélange n’a pas pris avec moi, mais je suis bien la seule. Je suis passé à côté ^^ ».

Projet Phoenix, phase 1 Fiche Livraddict

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s