Les larmes de Jundur, tome 1 : Voyageuse – Noémie Delpra

Je tiens à remercie chaleureusement l’autrice Noémie Delpra pour sa confiance et pour m’avoir envoyé son roman !

Cela fait des mois, des mois !, que ce livre me fait de l’œil. Regardez-moi cette couverture magnifique, ces ombrages, ces couleurs… J’ai tout de suite été attirée par ce livre. Lors des pré-sélections du Prix des Auteurs Inconnus 2019 j’ai eu la chance de pouvoir lire les dix premières pages de ce roman, et mon envie de le lire s’est confirmée. Et à la fin de ma lecture, sans surprise, je peux dire que l’ai beaucoup aimé !

Lire la suite

Le clan du corbeau blanc, tome 1 : La malédiction du wendigo – Elfydil

Dernier jour du mois, je suis pile poil dans les temps pour rendre mon avis pour le PAI. Il s’agit de ma deuxième lecture pour la catégorie imaginaire.

Le clan du Corbeau blanc est un roman complexe, et j’ai un avis très mitigé à son propos. Il y pas mal de bonnes idées, mais je pense qu’il y autant de choses que j’ai aimées… que de choses que je n’ai pas appréciées…

Lire la suite

L’Impératrice des chimères – Jérôme Camedescasse

Cette année 2020 a vu naître une nouvelle maison d’édition : Crin de Chimère, dirigée par la merveilleuse Hélène Martin, qui a écrit cette petite merveille, ainsi que sa petite sœur. Je suis donc plus que ravie de faire partie des blogueurs chanceux qui ont été choisis pour être leurs partenaires, et découvrir leurs sorties.

Le contexte actuel et mon métier m’ont un peu retardée dans mes lectures, et aujourd’hui Crin de Chimère a sorti deux romans. Mais peu importe, je vous parle de leur première sortie : L’impératrice des Chimères. Pour info voici le second roman sorti, qui a l’air d’envoyer grave du pâté ! (vegan le pâté, toujours !). Les sorties vont commencer à se multiplier, je vous invite à jeter un œil au catalogue, et à suivre l’activité de cette maison d’édition, parce que les romans édités promettent beaucoup d’originalité.

Lire la suite

La fille qui danse – Lisa Soto

Si on ne le sait pas on ne le sait plus : j’aime énormément les éditions Noir d’Absinthe. Leur catalogue est de qualité, et chaque livre que j’ai eu la chance de lire était une merveille. Ils sélectionnent avec soin leurs auteurs et les œuvres qu’ils nous proposent, et c’est devenu pour moi une valeur sûre. Quand ils m’ont proposé de lire leur nouveauté La fille qui danse, j’ai accepté sans hésiter.

Je ne connaissais pas Lisa Soto, mais je peux d’ores et déjà dire que je lirai ses deux précédents romans. J’ai adoré son style. Sa plume est très jolie, très poétique et toute en douceur. On se laisse très rapidement happer par ses mots et on la rejoint dès les premières pages. Les phrases sont souvent courtes, simples et directes. Elles sont efficaces et me sont allées droit au cœur. J’ai dévoré ce roman en deux jours. Je ne pouvais pas faire autrement. J’avais besoin de lire la suite. Il fallait que je le termine. Les émotions ressenties étaient si fortes que je ne pouvais pas les laisser en suspens trop longtemps. Pendant ces deux jours ma seule activité de loisir a été ce livre. Heureusement que je suis en congés, je l’aurais mal vécu sinon xD.

Lire la suite

Le cœur de la Voie Lactée, tome 1 : L’âme incarnée – S. J. Perez

Je ne suis pas une grande fan des histoires sur les anges gardiens ou sur la réincarnation et ce genre de choses. Ce sont pas des idées qui me plaisent et auxquelles j’accroche. Les romans, ou même les séries ou films, que j’ai pu voir et lire et qui traitaient le sujet ne m’ont presque jamais plu. Je trouve ça souvent un peu niais, et trop léger ou bancal. Je n’aime pas. Mais avec ce roman-là je dois dire que j’ai été agréablement surprise.

Lire la suite

Toujours plus loin – Myriam Lorenz

Je tiens à remercier l’autrice pour l’envoi de son livre (ainsi que pour le marque-page assorti et la jolie dédicace ^^) et pour sa confiance. La couverture de ce livre a tout de suite accroché mes yeux, et le résumé a fait le reste. Un recueil de nouvelles original, avec un fond de développement personnel, qui nous emmène plus loin, il fallait que je lise ça.

J’ai beaucoup aimé la plume et le style de Myriam. Quand on écrit des nouvelles il est important d’amener les lecteurs avec soi rapidement dans son univers, et de les captiver vite. L’histoire ne fait que quelques pages, il faut donc être efficace. Et elle s’en sort parfaitement bien je dois dire. Des les premières lignes de chaque nouvelle je me suis laissée emporter et bercer par les mots de Myriam, et c’était un plaisir. C’est assez rare que je dise ça pour un recueil de nouvelles, mais j’ai aimé chacune des histoires. Il n’y en a que cinq certes, mais je les ai toutes appréciées. Elles sont toutes très intéressantes à lire, avec une pointe de fantastique, très légère et bien dosée, et elles abordent chacune des thématiques différentes. On y parle d’amour, de famille, de confiance en soi, de beauté, de la force de l’esprit et bien d’autres choses encore. Ce sont des thèmes actuels, et pourtant ils sont intemporels également, universels, et importants. Ces sujets concernent tout le monde et le ton est toujours positif, bienveillant. Myriam est, je pense, une personne ouverte d’esprit, spirituelle et bonne, et tout ça transparaît à travers son écriture. Toujours plus loin est un roman qui fait du bien.

Lire la suite

Le dernier conte – Pascale Leconte

Il y a quelques mois j’avais eu la chance de découvrir le roman Mais que pensent les méduses ? de Pacale Leconte. J’avais beaucoup aimé, et je n’avais pu m’empêcher de faire un parallèle avec un célèbre conte. Aujourd’hui je vous parle d’un autre roman de Pascale : Le dernier conte, qui me fait dire que je n’avais peut-être pas tort pour le précédent ^^. Je remercie encore Pascale pour sa confiance et pour me confier ses romans (deux autres chroniques sur son travail sortiront prochainement) !

Avec ce titre Pascale nous montre une plume et un style très différent des méduses. On y retrouve son efficacité, sa fluidité, et sa capacité à nous embarquer avec elle dans son univers (je l’ai lu d’une seule traite) mais elle nous prouve aussi qu’elle peut maîtriser différents genres de littératures. Avec les méduses on était dans un style fantastique, ici on est sur du jeunesse, sur un conte comme ceux qu’on lisait petits, ou presque. Pascale ne se cantonne pas à un style qui pourrait lui être confortable, elle explore, et ça lui réussit.

Lire la suite